Evolution des activités offshoring : la destination offshore et les critères de choix

septembre 11, 2013 dans Non classé

destination offshore

À peine quelques années, la pratique de l’externalisation offshore est devenue tendance que bon nombre de pays deviennent de plus en plus concurrentiels. Parmi eux, beaucoup cherche à réduire leurs coûts, notamment en matière d’investissement. Les activités sont pratiquement légales d’autant plus que cela leur permet de recueillir le maximum de bénéfices. Parlant d’intérêt, le choix de la destination en dépend beaucoup.

Quels sont les points à considérer ?

Certes, le coût de l’externalisation offshore permet à certaines entreprises de bénéficier d’une recette importante. Mais, en revanche, il y a de nombreux critères à prendre en compte afin de pouvoir mener à bien son projet offshore web. Avant de choisir un pays offshore proposant des services informatiques à bas coûts, l’idéal est de choisir celui dont la politique économique semble la plus transparente. Ceci permet d’ailleurs de faciliter le rapatriement des investissements. Outre la facilité d’investissement, la distance géographique et culturelle, les décalages horaires ainsi que  la langue sont aussi à considérer. Encore faut-il noter que les compétences techniques du Back Office sont aussi importantes puisqu’elles déterminent le niveau et/ou la stabilité du projet. D’autres critères permettant d’assurer cette pratique sont la fiscalité de la société offshore ainsi que la confidentialité de sa juridiction.

Quelle destination offshore choisir ?

Les destinations offshore au monde sont très vastes ce qui permet aux clients de profiter d’un large choix. À ne citer que Dubaï, il constitue actuellement le meilleur centre financier et commercial en matière d’externalisation. Les comptes offshores ne sont pas taxés et la confidentialité des informations est extrêmement assurée. Et en plus de son image qui compte parmi les pays les plus riches en pétrole en Moyen-Orient, il devient un meilleur centre d’intérêt pour plusieurs multinationales et encore mieux pour une externalisation offshore.

Quant à Hong Kong, il est l’un de ces centres financiers et commerciaux les plus reconnus au monde. Son système économique permet un marché plus libre et ouvert, ce qui est d’autant avantageux pour externaliser des projets offshores. À Hong Kong, les activités offshores sont exemptes d’impôts alors pourquoi ne pas en profiter ?

Enfin bref, parmi tant d’autres pays africains, Madagascar est actuellement devenu un des pays offshores les plus avantageux pour les clients européens. En plus de leur Back Office qui compte parmi les plus performants, leur réduction de coût d’externalisation attire le plus de clients.